Nous nous soucions de votre vie privée. Nous et nos partenaires stockons ou accédons à des informations sur votre appareil (par exemple, des identifiants uniques dans les cookies pour le traitement des données personnelles). Vous pouvez accepter ou gérer les choix qui vous sont offerts, comme le droit de vous opposer à l'utilisation des intérêts légitimes, en cliquant ci-dessous, ou à tout autre moment sur la page de la politique de confidentialité. Nos partenaires seront informés des choix que vous faites, mais cela n'aura aucune incidence sur vos données de navigation.
Accepter Refuser

Dans les coulisses

2 semaines Non classé

Cela fait un moment que j’ai commencé à réfléchir à la façon dont je me présenterai à vous. La vérité est que j’aime vraiment parler et rencontrer des gens, mais lorsqu’il s’agit d’être sous les projecteurs, je ne me sens pas très à l’aise.

Pourtant, aujourd’hui est un jour spécial pour moi, alors me voici.

Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, je suis née et j’ai grandi en Argentine. J’ai étudié l’hôtellerie à Buenos Aires et je me suis spécialisée dans le marketing événementiel. Je suis venue en Suisse en 2008, initialement pour 6 mois, le temps d’apprendre à parler correctement le français (j’étais la honte de la famille : la seule suisse qui ne parlait pas la langue de la famille).

Mais la vie avait une autre idée pour moi. Après avoir commencé ma carrière hôtelière comme hôtesse au restaurant de l’hôtel Movenpick, j’ai progressé au Grand Hôtel Kempinski (aujourd’hui Fairmont), où j’ai travaillé comme coordinatrice des ventes d’événements, pour finir à l’hôtel Four Seasons des Bergues, où j’ai travaillé comme directrice des événements. 

Les hôtels sont des écoles merveilleuses, un monde à part de la ville. J’ai tellement appris de chaque expérience et j’ai rencontré des personnes incroyables, venus du monde entier, et certains d’entre eux sont devenus des amis et des membres de ma famille. J’ai appris à être rigoureuse, méticuleuse et perfectionniste, mais aussi flexible, résiliente et empathique.  Ces dix années dans l’hôtellerie de luxe sont pleines de moments d’apprentissage et de souvenirs inoubliables, que je chérirai toujours.

L’entrepreneuriat est une autre histoire. Rétrospectivement, cela semble si évident maintenant, mais je n’avais aucune idée que cela me viendrait. Les quatre dernières années ont été intenses. Beaucoup de hauts et de bas, une montagne russe d’émotions, et un tout nouveau monde de possibilités qui s’est ouvert à moi. Brightside est né du désir de rendre les gens heureux, vraiment heureux. Célébrer les événements différemment, et s’amuser tout en organisant et en planifiant.

Outre mon CV et mon expérience professionnelle, je pense qu’il est pertinent de partager avec vous pourquoi je fais ce métier. Pour être totalement transparente, c’est une question à laquelle j’ai eu du mal à répondre il n’y a pas si longtemps. Naturellement, j’avais ma réponse corporative bien préparée : « C’est amusant », « J’aime l’adrénaline », « J’aime rendre les gens heureux », et ainsi de suite. Tout cela est vrai, mais la vraie réponse est « c’est grâce à ma mère ».

D’aussi loin que je me souvienne, elle a toujours organisé mes fêtes d’anniversaire (et celles de mon frère). TOUJOURS. Je me souviens du thème de Minnie Mouse, du thème de Charlotte aux fraises, du thème de Barbie, du thème de Mon Petit Poney, et de bien d’autres encore.  Chaque anniversaire comportait un gâteau à thème, une décoration complète et un divertissement pour les enfants et les adultes. Ma mère a toujours fait un effort supplémentaire pour nous impressionner et nous laisser un doux souvenir de notre enfance.

Elle faisait de même pour Noël (pouvez-vous imaginer une décoration de Noël enneigée en Argentine avec 37° ?), Halloween, Pâques, et toute autre fête que vous pouvez imaginer.

À l’époque, elle avait une vingtaine d’années, était divorcée, élevait deux enfants et travaillait à plein temps dans une banque. Néanmoins, tout était fait par elle : les gâteaux, le traiteur, la décoration… enfin, presque tout, elle sous-traitait l’animation.

Ayant grandi dans une ambiance festive, je fête toujours mes anniversaires (c’est un jour férié pour moi) et, si possible, j’encourage aussi ma famille et mes amis à se réunir pour toute occasion spéciale. Quelle que soit l’excuse, célébrer les étapes de la vie ou les petites victoires quotidiennes revient à valoriser la vie.

Aujourd’hui, je pense que le message que ma mère a essayé de faire passer, c’est que la vie est courte et qu’elle peut parfois être très difficile, alors faites la fête quand vous le pouvez. Rassemblez vos proches, mangez, chantez, dansez… il n’y a pas de temps comme le présent et, en un clin d’œil, nous sommes déjà vieux.

Je suis sûre de pouvoir dire que j’aime ce que je fais aujourd’hui grâce à ma mère, mon modèle et mon héros.